Votre première venue à l'opéra
Ma première fois à l’opéra


Venir à l’opéra pour la première fois c’est, bien sûr, faire montre de curiosité et d’ouverture, mais c’est également savoir se libérer d’un certain nombre de clichés qui ont la vie dure et qui constituent un frein à la découverte de cet art incroyable qui mêle à la fois musique et théâtre.

L’opéra, c’est pour les vieux ?

On dit souvent : l’opéra c’est pour les vieux. C’est faux. D’après une étude récemment publiée par le syndicat des Forces musicales sur 22 opéras et festivals en France en régions, 30% des spectateurs environ ont moins de 46 ans et 19% moins de 30 ans.
Conclusion ? Il n’y a pas d’âge pour apprécier l’opéra. Et il n’y a qu’à voir l’engouement croissant des jeunes pour le chant, qui s’inscrivent dans les conservatoires ou dans des chorales amateur.

L’opéra, c’est trop cher ?

Une production d’opéra coûte beaucoup plus d’argent qu’une production de théâtre ou qu’un concert de musique classique. Les chanteurs, les musiciens, les décors, les costumes... Tout cela possède un coût important qui explique le prix plus élevé d’un opéra sur les premières catégories de places.

Toutefois, à l’opéra, on s’efforce de s’ouvrir à tous et de proposer des tarifs abordables pour ceux et celles qui n’ont pas les moyens de s’offrir des places de choix au tarif plein.

Angers Nantes Opéra propose ainsi un tarif très réduit pour :
• Les jeunes de - de 25 ans
• Les étudiants de - de 30 ans
• Les détenteurs de la Carte Blanche et CartS
• Les demandeurs d’emploi
• Les bénéficiaires de minima sociaux
• Les élèves de conservatoires et écoles de musique
• Les intermittents du spectacle.

Vous n’avez donc plus aucune excuse pour ne pas venir franchir les portes de l’opéra.

+ d’infos sur les tarifs réduits et très réduits


L’opéra, c’est guindé ?

À l’opéra, qu’on se le dise, on s’habille comme on veut. Certains éprouvent du plaisir à se mettre sur leur 31 de temps en temps et l’opéra peut constituer en cela une occasion. Mais si cela vous plaît de venir en jean et en baskets, c’est tout à votre honneur ! L’opéra n’est pas un endroit poussiéreux, et s’il est hors du temps, ce n’est que parce qu’il a ce pouvoir de nous transporter dans un ailleurs. Et pour profiter de cette magie, il est recommandé de se sentir à l’aise.

L’opéra, c’est élitiste ?

Souvent, on pense qu’il faut être un spécialiste pour aller voir un opéra, sans quoi l’on n’y comprendrait rien. Rien de plus faux. De même que lorsque vous entrez dans un musée et que vous admirez des toiles de maître que vous n’aviez jamais vues, la seule clef d’écoute pour un opéra, c’est de se laisser emporter par la musique et la mise en scène qui vient l’illustrer. La force de l’art est précisément de savoir nous toucher au plus profond de l’âme sans aucun pré-requis.

Et pour ceux qui voudraient tout de même avoir quelques billes avant d’entrer dans la salle, une newsletter est envoyée à tous les détenteurs de billets d’un concert avec de nombreuses informations sur la fabrique de l’oeuvre et du spectacle.