Florian Carré

Florian Carré  

direction et clavecin (en alternance)

Originaire de Bourges, Florian Carré s’initie à la musique avec le piano, puis étudie l’orgue avec François-Henri Houbart, le clavecin auprès de Blandine Verlet et la basse continue avec Frédéric Michel. Parallèlement il suit des cours de chant au sein du Jeune Chœur de Paris dirigé par Laurence Equilbey et des cours d’analyse de musique du XXe -XXIe siècle avec le compositeur François Leclère (1950-2015), qui l’initie à sa grammaire musicale « la Courbure du Temps ».

De 2004 à 2008, il poursuit sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, au sein duquel il obtient un DFS de clavecin (classe d’Olivier Baumont) et de basse continue (Blandine Rannou). Passionné par la pédagogie et la transmission, il intègre la formation à l’enseignement au CNSMD de Paris.
 
Depuis sa participation au Jardin des Voix en 2007 sur l’invitation de William Christie, il travaille très régulièrement avec Les Arts Florissants, à la fois en tant que continuiste (Ode & Anthems de G. F. Handel, Songs & Cathes de H. Purcell, Intégrale des madrigaux de Monteverdi 2011-2015, Il Re Pastore de W.A. Mozart), chef de chant (Un jardin à la Française), et assistant musical (Les Fêtes Vénitiennes de A. Campra, Theodora de G. F. Handel). Il s’est produit également avec d’autres ensembles de musique baroque : Le Poème Harmonique, Les Paladins, La Simphonie du Marais, Le Concert des Nations. En 2017,  il est chef de chant pour la production de l’Alcione de Marin Marais à l’Opéra Comique sous la direction de Jordi Savall.
 
Il a participé à différents enregistrements : l’Ormindo de Fr. Cavalli (Pan Classics), Firenze 1616 (Alpha), Lamentazione (Virgin), Naïs de J.-Ph. Rameau et Atys de J.-B. Lully (Musiques à la Chabotterie), Monteverdi, Madrigali /Mantova & Venezia (Harmonia Mundi).
 
Depuis 2014, il mène un travail d’édition des réductions clavier-chant de cantates françaises du XVIIIe siècle pour le Centre de Musique Baroque de Versailles : La Mort de Didon de M. P. de Montéclair, Orphée de L. N. Clérambault, Héraclite & Démocrite de J.-B. Stuck, La Muse de l’Opéra de L. N. Clérambault (à paraître).

Son intérêt pour la recherche et la théorie de l'art l'a également conduit à collaborer à plusieurs projets avec S. Nancy (université Paris 3), notamment l'enregistrement d'un disque pour l'ouvrage La voix féminine et le plaisir de l'écoute, Classiques Garnier, 2012.