Biographie de Philippe Rouillon

 

 

 

 

Né à Paris, Philippe Rouillon y a fait ses études au Conservatoire National, puis à l’Ecole d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris.

 

Invité sur les plus grandes scènes internationales, son vaste répertoire comprend notamment les rôles de Golaud (Pelléas et Mélisande), Le Grand Prêtre (Samson et Dalila), Thoas (Iphigénie en Tauride), Les Quatre Diables (Les Contes d’Hoffmann), Méphistophélès (La Damnation de Faust), Le Roi de Trèfle (L’Amour des Trois Oranges), Ourrias (Mireille), Capulet (Roméo et Juliette de Gounod), Frère Laurence (Roméo et Juliette de Berlioz), Chorèbe (Les Troyens), Saint-Bris (Les Huguenots), Le Comte des Grieux (Manon), Athanaël (Thaïs), Hérode (Hérodiade), Créon (Médée), le rôle-titre de Guillaume Tell (en français), le rôle-titre de Saint-François d’Assise de Messiaen et du Roi Arthus de Chausson. Dans le répertoire Italien, il a chanté les rôles-titres de MacbethRigolettoNabuccoSimon Boccanegra. Il est Germont dans La TraviataIago dans OtelloRenato du Bal MasquéScarpiadans ToscaAlfio dans Cavalleria RusticanaTonio dans I PagliacciCarlo Gérard dans Andrea Chénier. En Allemand, on a pu l’entendre dans des rôles tels que Don Pizzaro dans FidelioAmfortas dans ParsifalKurwenal dans Tristan und IsoldeJochanaan dans SaloméOreste dans Elektra ou bien Le Roi de Trèfle dans la version allemande de L’Amour des Trois Oranges.

 

Au cours des dernières saisons, il s’est illustré à l’Opéra de Paris (Le Roi de Trèfle – paru en DVD, Le Baron Douphol dans La Traviata), à la Scala de Milan et au Liceo de Barcelone (Le Comte des Grieux), au Theater an der Wien et à la Monnaie de Bruxelles (Créon), à Cincinnati (Germont), à Varsovie (Michele dans Il Tabarro, ainsi que dans une série de concerts Debussy, Ravel, Lutoslawski), à Strasbourg et Düsseldorf (Le Père dans Louise), au Semperoper de Dresde (Scarpia), au Musikverein de Vienne sous la direction de Fabio Luisi (Méphistophélès), à l’Opéra d’Amsterdam (Capulet et Le Roi de Trèfle), à Marseille (Le Grand Prêtre dans Samson et Dalila et Karnac dans Le Roi d’Ys), à l’Opéra des Flandres (Hérode), puis de nouveaux à Bruxelles et Strasbourg (Saint-Bris des Huguenots), en Slovénie (Les Quatre Diables), à l’Opéra Royal de Wallonie (Le Duc dans Stradella de César Frank et Le Prologue dans I Pagliacci), au Théâtre des Champs-Elysées (Le Marquis de la Force dans Dialogues des Carmélites), à Saint-Etienne (Hildribath dans Les Barbares de Saint-Saëns - version de concert), à Monte-Carlo et Mascate (Le Duc dans Roméo et Juliette), à Lausanne (Claudius dans Hamlet).

 

Sa discographie comprend notamment La Damnation de FaustJérusalem et Francesca da Rimini (dir. Luisi), Lélio (dir. Dutoit), Le Roi Arthus (dir. Viotti), Iphigénie en Tauride (dir. Bolton), L’Enfance du Christ (dir. Cambreling), Saint-François d’Assise (dir. Nagano), Les Barbares de Saint-Saens (dir. Campellone).

 

Ses engagements pour la saison 2018-2019 : les reprises de La Traviata (Le Baron Douphol) à l’Opéra national de Paris.